Environnement et Urbanisme

Comme vous le savez depuis plus d’un an, ERDF a changé de nom pour Enedis. Ses sites web ont également changé.

 

– http://www.enedis.fr/ gestionnaire du réseau de distribution d’électricité.

– https://selectra.info/demenagement/annuaire/eure/epaignes qui liste les numéros d’urgence pour l’électricité dans votre commune.

– https://agence-energie.com/agence-edf qui contient l’adresse des agence EDF à proximité de votre commune.

Déchetterie (Encombrants et déchets verts)

Rte de Pont Audemer
ZA les Tuileries
27260 CORMEILLES
Tél. 02.32.41.44.78

A partir de janvier, toutes les personnes résidant sur le territoire du SDOMODE pourront accéder aux déchèteries acceptant les particuliers. L’accès sera autorisé sur présentation du pass’déchèterie.

http://www.sdomode.fr/

Pour vous procurer ce pass, il vous suffit de présenter un justificatif de domicile localisé sur le territoire et la carte grise du véhicule (attention, le pass est fourni pour un véhicule).

Vous pouvez retirer votre carte :

  • en déchèterie
  • dans les mairies et bureaux des communautés de communes figurant sur la liste jointe (liste non définitive, mise à jour régulièrement) : points de retraits

Ses horaires sont les suivants

lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi
été matin fermée 9h-12h fermée fermée 9h-12h 9h-12h
après-midi 14-18h 14-18h 14-18h 14-18h 14-18h 14-18h
hiver matin fermée 9-12h fermée fermée 9-12h 9-12h
après-midi 14-17h 14-17h 14-17h 14-17h 14-17h 14-17h

 

Collecte des piles usagées : hall de la mairie
Ramassage des ordures ménagères : tous les lundis matin

Les déchets doivent faire l’objet d’un tri sélectif. Il existe des poubelles à couvercle jaune à cet effet. Il y a aussi la possibilité de récupérer des sacs jaunes à la mairie d’Epaignes.

Colonnes de collecte pour les papiers, journaux, et petits emballages : zone du trèfle et parking de l’école

Colonnes de collecte de verres et une pour les gros cartons:  zone du trèfle et parking Résidences rue du stade

Plan Local Urbanisme

Que comporte le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ?

Le plan de zonage :
Le plan de zonage définit les différentes zones de la commune :

  • Les zones urbaines (U) : elles sont déjà équipées et urbanisées, ou sont en cours d’équipement de réseaux collectifs d’assainissement suffisants pour accueillir les constructions nouvelles.
  • Les zones à urbaniser (AU) : il s’agit de zones à caractère naturel destinées à accueillir de futurs habitants ou de nouvelles entreprises. Cependant, l’urbanisation peut être progressive, réalisée dans le cadre d’une opération d’aménagement d’ensemble ou reportée à une prochaine révision du PLU.
  • Les zones de loisir (AUL) : elles sont réservées aux sports et activités culturelles
  • Les zones agricoles (A) : elles sont réservées aux activités agricoles et au logement des seuls agriculteurs
  • Les zones naturelles et forestières (N) : elles sont préservées pour leur paysage, leur faune et leur flore.

Les zones boisées  : elles sont préservées du défrichement de leur boisementLe règlement :
Le règlement interprète le plan de zonage et défini précisément les conditions de construction et d’aménagement dans chaque zone de la commune. Il définit notamment :

    • Les catégories de constructions autorisées par zone
    • Les obligations d’aménagement des accès routiers, des branchements aux réseaux d’eau et d’assainissement de la commune
    • Les emprises au sol maximales des constructions
    • Les reculs et prospects à respecter par rapport aux voies publiques et voisinage
    • Les hauteurs maximales des bâtiments
    • Les conditions de traitement des façades et des ouvertures des bâtiments
    • Les obligations pour les stationnements de véhicules, comme le nombre d’emplacement à prévoir

Des prescriptions pour le traitement des espaces verts

Le règlement :
Le règlement interprète le plan de zonage et défini précisément les conditions de construction et d’aménagement dans chaque zone de la commune. Il définit notamment :

    • Les catégories de constructions autorisées par zone
    • Les obligations d’aménagement des accès routiers, des branchements aux réseaux d’eau et d’assainissement de la commune
    • Les emprises au sol maximales des constructions
    • Les reculs et prospects à respecter par rapport aux voies publiques et voisinage
    • Les hauteurs maximales des bâtiments
    • Les conditions de traitement des façades et des ouvertures des bâtiments
    • Les obligations pour les stationnements de véhicules, comme le nombre d’emplacement à prévoir
    • Des prescriptions pour le traitement des espaces verts

Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Touques  (SMBVT)

http://www.smbvt.fr/accueil/

Missions

Touques NDC

Le syndicat dispose de la compétence « Gestion de cours d’eau », déléguée par les Communautés de communes et Communes adhérentes au Syndicat. Ses statuts ont été définis en même temps que l’arrêté préfectoral de création du Syndicat, le 31 décembre 2007.

Concrètement, il s’agit de réaliser des études diagnostics qui sont des états des lieux par bassin versant, par sous-bassin, par territoire ou par cours d’eau afin d‘identifier les points noirs (piétinement du bétail, absence ou dégradation de la ripisylve, présence d’embâcles perturbateurs, érosions, rejets, ouvrages sur les cours d’eau (barrage, buse, etc.),…) mais aussi les points positifs afin de lancer à terme, si nécessaire, des travaux de restauration et/ou d’entretien. Le syndicat s’engage à assurer le suivi de ces travaux et de l’évaluation de leurs effets sur le milieu.

L’objectif de ces travaux est triple :

  • atteindre ou maintenir le bon état écologique des cours d’eau,
  • améliorer l’écoulement de l’eau, dans le respect de l’équilibre des milieux,
  • développer les usages, tout en conservant le patrimoine naturel et paysager.

Il s’agit également d’assister les exploitants et propriétaires riverains ainsi que les Élus sur les aspects techniques et réglementaires. Le Syndicat Mixte s’engage également à coordonner l’ensemble des acteurs du bassin versant ayant un objectif commun de valorisation et protection du patrimoine naturel. Cette dernière mission passera, bien sûr, par la sensibilisation du grand public via la mise en œuvre de programmes pédagogiques. Des expositions, réunions, colloques seront réalisés afin, d’une part, de présenter nos actions mais aussi des thématiques plus générales telles que le cycle de l’eau, les aménagements en rivière, etc. De plus, des animations auprès des scolaires seront organisées sous forme de sorties « nature ».